Éric Martel, 2019 Concordia Téo Taxi: Alexandre Taillefer 1 day ago   10:48

Concordia University
Éric Martel became President and CEO of Hydro-Québec in 2015. In this role he ensures that the company continues to meet the expectations of its customers and shareholders while maximizing
its contribution to the global energy transition.

Before joining Hydro-Québec, Martel worked for such multinational companies as Pratt & Whitney, Rolls-Royce, Procter & Gamble, Kraft Foods and Bombardier, where he held a series of leadership roles.

Martel chairs the World Economic Forum’s Electricity Industry community and is among the stewards leading the organization’s initiative to shape the future of energy. He also sits on the board of the Global Sustainable Energy Partnership.

An engineer by training, he was appointed honorary president of the Ordre des ingénieurs du Québec’s Soirée de l’excellence en genie 2019. After 20 years of involvement with Centraide of Greater Montreal, Martel will co-chair the 2019 campaign.

Éric Martel est devenu président-directeur général d’Hydro-Québec en 2015. À ce titre, il s’assure que l’entreprise continue de satisfaire les attentes de sa clientèle et de ses actionnaires tout en maximisant sa contribution à la transition énergétique mondiale.

Auparavant, M. Martel a travaillé pour des multinationales telles que Pratt & Whitney, Rolls-Royce, Procter & Gamble, Kraft Foods et Bombardier, où il a occupé divers postes de direction.

Il préside la communauté électrique du Forum économique mondial et compte parmi les intendants chargés de diriger l’initiative lancée par cet organisme pour façonner l’avenir de l’énergie. Il siège également au conseil du Partenariat mondial pour l’électricité durable.

Ingénieur de formation, M. Martel a été nommé président honoraire de la Soirée de l’excellence en génie 2019 de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Après 20 ans d’implication auprès de Centraide du Grand Montréal, il coprésidera la campagne de l’organisme en 2019.

Comments 0 Comments

Add Reply

Téo Taxi: Alexandre Taillefer Éric Martel, 2019 Concordia 1 day ago   18:34

http://bit.ly/2HPlGyc Téo Taxi a fermé ses portes, causant des pertes d’emplois et faisant perdre des millions de dollars aux investisseurs. Alexandre Taillefer persiste à croire que la compagnie était à l’aube de la rentabilité, que l’issue aurait été différente si l’autonomie des voitures avait été plus grande et que le gouvernement avait accepté de modifier les grilles tarifaires du marché du taxi. Prenant l’entière responsabilité de la chute de l’entreprise, il continue néanmoins de revendiquer, pour les entrepreneurs, le droit de prendre des risques.